France 2 : l’émission politique qui fait débat

EN CAMPAGNE. Que fait-on l’avant-dernier soir de campagne lorsque l’on est candidat à l’élection présidentielle? Le 20 avril, les onze candidats sont conviés à une soirée inédite organisée par France 2. Ils devaient, au départ, se retrouver tous ensemble.

 

Dès le 31 janvier, France 2 a fixé la date. Tous les candidats officiels seront conviés à une soirée exceptionnelle le 20 avril. Un prime time où tout le monde sera rassemblé une dernière fois, trois jours avant le scrutin.

Le principe de la soirée est fixé début mars : un débat à onze. Le premier à répondre publiquement est Jean-Luc Mélenchon. Le 28 mars, sur son blog, le candidat de la France insoumise fulmine et accuse le coup : cette invitation est une «assignation à débattre. » Inconcevable d’être réduit à de la «chair à buzz» et puis la date ne convient pas. Le tribun a “campagne”. Tant pis, la direction de France 2 maintient l’évènement.

Les autres conviés ne tardent pas à se manifester. Le 4 avril, Marine le Pen explique qu’elle « n’est pas contre le principe ». Le problème : l’organisateur. La candidate du Front national doute de la capacité de la chaîne publique à organiser ce débat.

Pour Emmanuel Macron, c’est un problème d’agenda. Lui aussi a “campagne.” François Fillon, quant à lui, estime que ça doit être un débat à onze ou rien. Le débat sur le débat.
 

Thèmes de soirée

Mais France Télévisions veut négocier. Pas question de laisser tomber une émission à une date aussi inédite. Sa capacité d’organisateur de soirée est reboostée par les 3,5 millions de téléspectateurs devant L’Émission politique du 6 avril dernier avec Emmanuel Macron pour invité.

Un nouveau principe se dessine : des entretiens individuels avec chacun des candidats. Mais « on a réfléchi à ce principe depuis début mars » promet Michel Field, directeur de l’information de France Télévisions, sur France Inter le 19 avril dernier. Cette fois-ci ça passe, mais les règles sont strictes.

Un speed-dating en règle avec quinze minutes chacun pour convaincre. L’ordre de passage a été tiré au sort : Jean-Luc Mélenchon à l’ouverture de l’émission à 20h et François Fillon à la clôture. Les thèmes abordés et les questions posées par David Pujadas et Léa Salamé ont été épluchées par les différentes équipes des candidats. « Il y aura un tronc commun sur le pouvoir d’achat, le chômage, une ou deux questions de précision du programme » précise M. Field la veille du débat, avec «une question ou deux portant sur l’international, la France, l’Europe.»
 

Ni échangé, ni remboursé

Tout est prêt pour « un dernier éclaircissement sur les programmes, quelque chose d’apaisé.» D’ailleurs le directeur de l’information confirme : «Ils y seront tous.»

 


Pourtant le 18 avril, un article du Monde affirme que Jean-Luc Mélenchon attendait toujours des “garanties écrites” de France Télévisions. En interne aussi, le doute persiste. La veille, France Télévisions est encore en négociation et le doute risque de durer jusqu’au dernier moment.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a prévenu les invités : il n’y aura pas de compensation de temps d’antenne si il y avait une « renonciation tardive.» Ni échangé, ni remboursé. Qui a dit que c’était facile d’organiser une soirée?

Juliette de la Salle


Tous nos articles sur l’actualité de la campagne présidentielle


 
   

Copyright © 2020 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.