Urne de vote à Paris

Élection présidentielle : Jour J, l’heure de valider (enfin) son choix

EN CAMPAGNE. Ils sont souvent indécis, mal à l’aise ou encore non sûrs de leur coup… Ces citoyens ont choisi dans les derniers jours, voire les dernières heures, le candidat qui recevra leur soutien. Rencontre avec les électeurs qui ont hésité jusqu’à la dernière seconde, à la sortie des isoloirs du bureau de vote du quartier Lille Centre.

 

À l’entrée de la mairie de quartier de Lille Centre, au 31, Rue des Fossés, les électeurs sortent du bureau de vote. Seuls, à deux, ou en petits groupes. Certains pressent le pas, la tête haute. Mais pour d’autres, c’est avec un petit pincement de lèvres, une démarche hésitante et un regard vers leurs chaussettes qu’il ressortent de l’épreuve.

Margaut, qui votait pour la première fois pour le futur président, fait partie de ces citoyens éprouvés par un choix difficile. « J’ai fait mon choix pendant le trajet. Jusqu’à la dernière seconde je ne savais pas pour qui voter », confie-t-elle. Entre Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, son cœur balance. La tentation de voter pour le premier, « celui qui a une chance d’être au second tour » ? Ou le second, plus proche de ses idées ? « Dans l’isoloir, j’ai finalement décidé d’exprimer mes convictions profondes », explique-t-elle finalement. « Sinon, pourquoi voter ? »

Elle est loin d’être la seule à être tiraillée. Un peu plus tard, un couple sort. Presque main dans la main. Jérôme et Déborah échangent un regard. Puis la jeune femme lance : « Lui, il a décidé au dernier moment ». Jérôme acquiesce. Déçu par les affaires Fillon, qui « ont vraiment joué sur mon choix », il raconte : « J’ai dû remettre en question mon premier choix. Après les affaires, j’ai essayé de m’intéresser plus aux “petits” candidats. Et aux extrêmes ». Lui qui ne s’intéressait auparavant ni à Jean-Luc Mélenchon, ni à Marine Le Pen est allé « consulter sur Internet les comparateurs de programme » pour se décider. « J’en suis à ma quatrième élection présidentielle. On mûrit, avec le temps, on lit plus les programmes de chacun ». Mais affirme que « lorsque l’on vote extrême, c’est plus difficile de le dire en société. Alors souvent, on préfère dire qu’on est indécis ».

Deux amies discutent ensemble à la sortie du bureau de vote. Elles souhaitent rester anonymes. Elles ont l’air contrariées. « C’est la première fois depuis 30 ans que je suis mal à l’aise en sortant de l’isoloir ». Son amie l’accompagne d’un « oui », de la tête. La raison du malaise ? « Emmanuel Macron. J’ai voté pour lui. Mais pas par conviction ». Ces deux électrices sont pourtant sympathisantes « depuis de longues années » du PS. D’habitude, le vote utile, l’une d’entre elle « trouve ça stupide. Mais cette fois-ci, j’ai dû raisonner autrement ».  « J’ai hésité toute la semaine avec Jean-Luc Mélenchon. Même si, sur mes seules convictions, Hamon avait ma préférence ». Contrariée, presque penaude, elle recule. Son amie la soutient. Toute les deux ont évoqué le sentiment « d’une urgence à aller voter ». Mais parfois, choisir, c’est faire un sacrifice.

Antoine Laurent


Tous nos articles sur l’actualité de la campagne présidentielle


 
   

Copyright © 2022 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.