Handicap et vote

Être handicapé, une inégalité de fait au moment d’aller voter ?

Les personnes handicapées peuvent-elles exercer leur devoir citoyen comme tous les autres électeurs, conformément à la loi ? A Lille, des mesures ont été prises afin que les personnes souffrant de déficiences motrices et sensorielles puissent aller voter comme les autres. Mais les citoyens handicapés doivent toujours faire face à de nombreuses difficultés…. 

Mairie de Lille, 16h. Comme toutes les personnes dans la file d’attente, Arnaud s’apprête à glisser son bulletin de vote dans l’urne. Un citoyen comme un autre, à une exception près : Arnaud est malvoyant. Pour éviter toute confusion au guichet de la Mairie, il a préféré préparer chez lui son bulletin de vote. « Rien n’est prévu pour les déficients visuels, les bulletins ne sont pas écrits en braille », se plaint-il.  « Lors des élections, mes parents m’accompagnent de A à Z, pour avoir accès au programme des candidats et pour aller placer mon bulletin dans l’urne. Mais ce serait difficile d’aller voter tout seul »

 

L’accès au vote des personnes handicapées fait pourtant l’objet d’un cadre légal bien défini afin que celles-ci puissent voter comme tous les autres électeurs. Les bureaux de vote doivent être accessibles aux personnes à mobilité réduite, qui peuvent exceptionnellement se faire assister par un accompagnateur, dans l’isoloir comme au moment de glisser l’enveloppe dans l’urne.  « Toutes les mesures ont été prises afin que les personnes en situation de handicap moteur et sensoriel puissent exercer leur devoir citoyen à Lille », affirme-t-on ainsi à l’hôtel de ville. « Nous n’avons pas eu de retour concernant des difficultés particulières rencontrées par des personnes handicapées dans les bureaux de vote. Et nous nous tenons à la disposition des électeurs au sein même des bureaux de vote dès que ceux-ci rencontrent la moindre difficulté ».  

 

En revanche, l’adjointe au maire de Lille en charge des personnes en situation de handicap, Marielle Rengot, reconnaît qu’il y a encore du chemin à faire afin que celles-ci puissent exercer leur droit de vote comme les autres : « émettre les professions de foi des candidats et les bulletins de vote en braille ou en FALC, le langage “Facile à lire et à comprendre”. Ce sont des pistes auxquelles nous réfléchissons »

 

Et pour les personnes souffrant d’un handicap mental…

Tous les handicapés disposent du droit de vote depuis 2009.  Les handicapés mentaux faisant l’objet d’une curatelle peuvent s’inscrire comme les autres sur les listes électorales. Seuls certains individus placés sous tutelle peuvent exceptionnellement être privées du droit de vote sur décision d’un juge.

Gabrielle Trottmann

 
   

Copyright © 2021 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.