Les « GOPE », le repoussoir des europhobes

MISE AU POINT. Le candidat d’En Marche ! revendique l’aspect pro-européen de son programme, sa concurrente ne cesse de critiquer l’Union européenne, qu’elle rêve de quitter via un référendum. Marine Le Pen fustige en particulier les « GOPE ». Que recouvre cet acronyme ?

Les « GOPE », c’est quoi ?

L’acronyme signifie « Grandes Orientations de politique économique ». Plus concrètement, il s’agit de recommandations économiques émises chaque année par la Commission européenne. Le pouvoir exécutif de l’Union européenne peut par exemple alerter un pays membre sur le niveau inquiétant de sa dette ou de son déficit public et l’enjoindre à rectifier le tir. 

 

Recommandations à la France, datées de 2016. 

En effet, au sein d’une organisation comme l’Union européenne, dont les membres entretiennent des liens économiques intenses, les difficultés d’un État peuvent avoir des répercussions sur beaucoup d’autres. Ces recommandations sont également légitimées par l’existence d’une monnaie commune à dix-neuf États membres, l’euro.

En cas de non-respect des recommandations formulées par la Commission européenne, cette dernière peut sanctionner le(s) pays fautif(s). Les sanctions sont soit des amendes (pouvant aller jusqu’à 0,2 % du Produit intérieur brut d’un État), soit une réduction des fonds européens. Toutefois, ces « punitions » n’ont jamais été appliquées – l’Espagne et le Portugal y ont encore échappé en juillet dernier, malgré un déficit public supérieur aux objectifs fixés par la Commission.

 

Pourquoi on en parle ?

François Asselineau, éliminé au premier tour de la présidentielle après avoir récolté 0,9 % des suffrages, était le principal pourfendeur des « GOPE ». Le candidat de l’Union populaire républicaine (UPR) en faisait même son plus grand argument pour la sortie de l’Union européenne.

Selon lui, ces recommandations sont « le programme commun du prochain Président de la République française et de son Premier ministre », si la France ne quitte pas l’UE. Il affirme que cette politique « dictée par Bruxelles » plongera la France dans le chaos avec « la hausse de la TVA, le gel du Smic et l’ubérisation des professions réglementées. » François Asselineau a même déchiré une feuille représentant ces « GOPE » pendant son passage.

Au lendemain du premier tour, Marine Le Pen a repris le flambeau de la sortie de l’UE…et donc de la          « libération » de la France de ces contraintes imposées par « Bruxelles ».


Lire aussi : Mise au point sur l’espace Schengen

Lire aussi : Mise au point sur le protectionnisme


 

Damien Gaudissart et Malik Miktar

 
   

Copyright © 2020 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.