A Hénin-Beaumont, la soirée très privée du FN

EN CAMPAGNE. Hénin-Beaumont, dimanche 23 avril. Le fief Front National des Hauts-de-France accueille les officiels du parti pour la soirée électorale. Marine Le Pen est là. Bilan d’une soirée difficile à pénétrer…

 

« Gardez les T-shirts hein ! » Près de la salle François Mitterrand, un CRS que nous questionnons sur le dispositif de sécurité donne le ton. Nous sommes trois jeunes femmes, et après l’intervention des FEMEN le matin même dans un bureau de vote d’Hénin-Beaumont, nous sommes apparemment suspectes. Nous nous glissons dans la foule qui s’aligne à l’entrée pour passer la soirée avec Marine Le Pen. Un homme d’une soixantaine d’années nous prend sous son aile pour passer le premier contrôle. Il ne sait pas que nous sommes journalistes. Sous son blouson en cuir, Dany arbore fièrement un pin’s “Marine” qui clignote en bleu-blanc-rouge. Déçu du Parti Socialiste, il se vante de connaître “Steeve” [Briois], le maire Front National d’Hénin.

Nous avançons petit à petit, sous les « Marine Présidente » et autres « On va gagner ». Julien, 20 ans, interpelle l’une d’entre nous : « Eh la naine, tu veux qu’on te porte? » Il porte un tee-shirt estampillé Bleu Marine, un porte-clé FN au ceinturon, 4 ou 5 pin’s, et un drapeau français en guise de cape. « Moi j’la connais Marine, elle m’aime bien même si je suis gay. Elle est TROP sympa. » Nous ne parviendrons pas à rentrer avec eux. Seuls les encartés et les journalistes disposant d’une accréditation peuvent passer. Le FN a refusé de nous en fournir une. Mais  Kelly Betesh, une personnalité du Front National de la Jeunesse, a promis de nous faire entrer. Nous tentons le coup. Peine perdue.

Ça avait l’air chouette, n’est-ce pas ? Dommage, on n’a pas pu y assister.

Quelques minutes d’attente plus tard, six policiers débarquent après qu’une organisatrice FN les a appelés. Pistolet à la ceinture, ils nous somment de les suivre de l’autre côté des barrières. « Mais on attend… – tout de suite ! », nous rétorque-t-on, en nous escortant sur le côté. L’un d’eux nous filme, caméra au poing. « C’est pour nos fichiers, au cas où il y aurait des poursuites judiciaires. […] Nous aussi on est filmés par les journalistes » justifient-ils, nous prenant pour des étudiantes en droit. Ils nous demandent alors nos cartes d’identité, « pour vérifier [notre] FPR [Fichier des Personnes Recherchées] ». Mais la véritable explication, nous l’obtiendrons en insistant un peu: « C’est que vous avez le profil… » Et là, c’est le déclic : « De quoi ? De Femen ? » Ils acquiescent, gênés. Nous couvrirons l’évènement depuis l’extérieur, avec quelques journalistes recalés.


Tous nos articles sur Marine Le Pen


21h. Les résultats officiels tombent. Arrivée deuxième en France, mais première à Hénin avec 46,5 % des voix, Marine Le Pen fait son discours : « Je suis le choix de l’alternance, la vraie. Je suis la candidate du peuple ». Ovations. Quelques minutes plus tard, une vague bleu marine se dirige vers la sortie, tout sourire et drapeaux dégainés. Les journalistes restés dehors les saisissent au compte goutte. Ils ne peuvent pas laisser filer leur dernière chance d’obtenir une interview. Ils attendent depuis cinq, parfois six heures. « Vous êtes contents ? Macron vous fait peur ? » Les « frontistes » sont imperturbables.

Une interview est brièvement interrompue par des militants antifascistes. Personne ne s’inquiète de leur présence. Ils sont cinq, et sont venus « en opposition » parce que « y’a pas que les gens du FN qui doivent parler ». Sur fond de musique préparée juste pour l’occasion, ils revendiquent avoir voté Jean-Luc Mélenchon « pour éviter que Marine Le Pen passe, mais bon, APAB, All Politics Are Bastards ». Au second tour, ils n’iront pas voter. Samira ne peut pas choisir. Pour eux, pas de fête ce soir. Pour le FN, elle ne fait peut-être que commencer.

Maïlys Khider, Lou Kisiela, Léa Guedj


Tous nos articles sur l’actualité de la campagne présidentielle


 

 
   

Copyright © 2018 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.