Florian Philippot et les effectifs douaniers : infaux ?

INFAUX. En vue du second tour de l’élection présidentielle, le Front national retourne en campagne. Accusant un retard important sur Emmanuel Macron, Marine Le Pen tente d’occuper l’espace médiatique. Pour ce faire, Florian Philippot, son atout com’, parcourt les plateaux. Le 25 avril, le vice-président du FN affirme au micro de France Info que « depuis dix ans, [le gouvernement français] a supprimé un poste de douanier par jour ». Qu’en est-il vraiment ? Décryptage.

 

« Nous avons fait des tests avec Steeve Briois, qui a mis une vidéo en ligne. Il a traversé la frontière France – Belgique puis Belgique – France. Il n’y avait pas un contrôle, il y avait rien. Il n’y a plus beaucoup de douaniers. […] Depuis 10 ans, on a supprimé un douanier par jour en moyenne. Il faut établir 6000 postes de douane pendant le quinquennat. Oui nous allons recruter 6000 douaniers supplémentaires. Ca ne sera jamais parfait, mais ça sera toujours mieux que de ne rien avoir. »


Présidentielle : Florian Philippot estime que… par franceinfo

Le chiffre avancé par Florian Philippot frappe. Un douanier à la porte chaque jour : de quoi chagriner l’auditeur. Mais le vice-président du Front national prend la peine de parler de « moyenne ». La France aurait perdu environ 365 postes de douanier chaque année depuis dix ans, soit près de 3 650 suppressions d’emploi.

 

 

Constat : Florian Philippot n’est pas loin de la réalité. On observe que l’évolution de la courbe, implicitement dessinée par Philippot, suit à peu près la même trajectoire que celle obtenue avec les données du Ministère de l’économie. Mais à partir de 2012, les deux courbes s’éloignent. Le quinquennat de François Hollande a semble-t-il, été moins rude que celui de Nicolas Sarkozy. Le gouvernement de ce dernier a supprimé près de 2 000 emplois, tandis que le gouvernement socialiste n’en a supprimé “que” 300 depuis son arrivée au pouvoir. Il faut surtout noter, que 2016 a été l’année d’un rebond. Quelque 300 emplois ont ainsi été créés, une première depuis dix ans. La menace terroriste n’est sans doute pas étrangère à ce virage.

La moyenne avancée par Florian Philippot est donc globalement vraie, mais il insinue que la situation continue à se dégrader, encore et encore, quitte à omettre les chiffres de 2016. Son but ? Susciter un sentiment d’urgence pour rallier à sa cause un nombre important d’électeurs se sentant particulièrement concernés par la question sécuritaire.

Une donnée importante doit également être prise en compte. Les effectifs budgétaires, pris comme valeurs de référence par le gouvernement, ne reflètent pas complètement le nombre d’emplois réels. Ne sont pas pris en compte les effectifs dits “payés sur crédit”. Aussi, les effectifs budgétaires ne sont pas pondérés en cas de temps partiel. Dans ce cas, un poste peut être occupé par plusieurs personnes. Le nombre de douaniers ne correspond donc pas exactement aux effectifs budgétaires. Quand Florian Philippot dit vouloir « recruter 6000 douaniers supplémentaires », il ne sait probablement pas exactement combien d’emplois réels existent dans les douanes.

Andréa La Perna

 
   

Copyright © 2020 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.