Soulagement et gravité : revue de presse étrangère après le premier tour

VU DE L’ÉTRANGER. Au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle française, le résultat fait la une des journaux partout dans le monde. Pour beaucoup d’entre eux, le résultat du second tour semble déjà acquis en faveur d’Emmanuel Macron.

 

Une victoire de la démocratie libérale pour les Anglo-Saxons

La plupart des grands journaux anglo-saxons accueillent plutôt bien la victoire d’Emmanuel Macron au premier tour et la très forte probabilité qu’il batte Marine Le Pen au second. « Les défenseurs de la démocratie libérale en France et ailleurs peuvent pousser un soupir de soulagement », commence ainsi le très court éditorial du New York Times sur la présidentielle française. Un point de vue partagé par The Economist, hebdomadaire libéral du Royaume-Uni, qui résume l’enjeu d’un deuxième tour en forme de test « pour savoir si la démocratie libérale peut vaincre la tendance au populisme nationaliste ».

Certains journaux sont même allés plus loin. Le Guardian, quotidien de gauche, qualifie Emmanuel Macron de « meilleur espoir d’un pays plongé dans des troubles profonds ». Il salue les Français qui ont fait « une rupture courageuse avec le passé » et les appelle à « finir le boulot en élisant Macron ». Le journal prévoit toutefois une négociation du Brexit plus difficile avec Emmanuel Macron à la tête de la France. Le candidat En Marche a en effet répété plusieurs fois qu’il ne donnerait pas de « traitement spécial » au Royaume-Uni.

 

Vu d’Allemagne: « l’Europe survit un jour de plus »

Les médias allemands adoptent un ton plus grave. Pour Der Spiegel, quotidien de centre-gauche, la France fait face à une réalité politique inédite et « une seule chose est certaine: il n’y a aucune certitude ».

Max Hoffman, chef de bureau de Bruxelles de la Deutsche Welle (équivalent de France 24 en Allemagne), titre son éditorial « l’Europe survit pour se battre un jour de plus ». Selon lui, la menace populiste est toujours très présente. « Marine Le Pen ne va pas disparaître, écrit-il, Macron ne peut vraiment gagner le combat contre l’extrême droite que s’il peut tenir ses promesses et redonner au peuple français des opportunités économiques et de la fierté. »

 

Points de vue de la Chine, la Russie et la Venezuela

China Daily, un des journaux officiels chinois, adopte un ton moins optimiste. « Le Front National possède une machine politique très expérimentée, ce qui n’est pas le cas du parti En Marche d’Emmanuel Macron ». Le journal souligne qu’Emmanuel Macron est « le seul entre les candidats majeurs qui ne fait pas d’une priorité la relation avec la Russie ».

Pour ironiser sur les accusations selon lesquelles la Russie interviendrait dans l’élection française, Sputnik, site d’information russe, publie un article intitulé « La main du Kremlin a tremblé ». Il est question également des militants de Jean-Luc Mélenchon qui refusent de voter pour Emmanuel Macron. Les médias russes mettent l’accent sur l’échec des partis traditionnels français et sur les affrontements dans les grandes villes en France avec des images violentes.

El Diario de Caracas, un des journaux les plus importants du Venezuela, souligne la bonne dynamique en fin de campagne pour Jean-Luc Mélenchon. Le journal précise que le candidat Insoumis est « un grand admirateur de Hugo Chávez et Fidel Castro » et met en avant son discours contre la « caste » politique.

Xiaohan Shi

Pour aller plus loin: Que pensent les politiques étrangers des résultats du premier tour ?

 

 
   

Copyright © 2018 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.