Front contre front

Le front républicain, qu’est ce que c’est ?
MISE AU POINT. À chaque succès électoral du Front National, se pose la question du front républicain. En encourageant le candidat le mieux placé pour battre un parti considéré comme « antirépublicain », le candidat adverse rompt les jeux d’opposition traditionnels. Ses défenseurs invoquent une tradition historique et se réfèrent au spectre du fascisme auquel il convient de faire barrage.
En parallèle, de nombreux dirigeants politiques font valoir la ligne du « ni-ni », comme lors des élections régionales de 2015, lorsque le bureau des Républicains avait fait le choix de ne pas donner de consigne de vote.

 

Une tradition souvent remise en cause
Le politologue Joel Combin n’hésite pas à mettre en doute la réalité du front républicain. D’après lui, si l’expression renvoie à un supposé ordre moral, ce serait donc pour mieux dissimuler de simples intérêts politiques. Concrètement, toujours selon Joel Combin, il est compliqué d’inscrire le front républicain dans une réalité homogène et continue, tant les entorses sont nombreuses. Aux élections municipales de 1983, le RPR fusionnait déjà ses listes avec le FN à Dreux. Dans la foulée, de nombreux élus du Front National prenaient les postes de vice-président des conseils régionaux gagnés par la droite. À gauche, le scrutin proportionnel introduit par François Mitterrand en 1986 a favorisé le FN : pour le Parti Socialiste, encourager la formation d’extrême-droite a souvent été perçu comme un moyen de mettre en échec la droite traditionnelle.

 

Où le front républicain puise-t-il ses origines historiques ? 
C’est juste avant les élections législatives de 1956 qu’est née l’expression de front républicain. La SFIO de Guy Mollet forme une alliance électorale improvisée avec, Pierre Mendès France, François Mitterrand et Jacques Chaban Delmas.  Le but : trouver une issue à la crise algérienne, et contrer le mouvement poujadiste – dans le sillon duquel évolue déjà un certain Jean-Marie Le Pen.
Ce système d’alliance existait déjà sous la IIIè République, mais était principalement le fait des forces de gauche, pour sauver les idées républicaines lorsqu’elles étaient menacées par le camp de la réaction.  Dans notre histoire contemporaine, c’est l’émergence du Front National, dans les années 1980, qui pousse nos dirigeants politiques à faire appel à ce fameux front républicain. Les élections partielles de 1989, qui voient le candidat du Parti Socialiste éjecté au profit du Front National, relancent le concept de front républicain. C’est Pierre Mauroy, le secrétaire général du PS, qui prend la décision d’appeler à voter pour la droite, non sans provoquer de vives réactions au sein de son camp.  En 2002, la gauche rallie Jacques Chirac pour contrer la progression de Jean-Marie Le Pen.
Roxane Poulain
 
   

Copyright © 2020 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.