Macron, abstention ou vote blanc ? Les « Insoumis » en consultation

EN CAMPAGNE. « Jean-Luc Mélenchon ne va pas dire aux siens ‘‘faites ceci’’ », a confirmé Alexis Corbière, le porte-parole du candidat, au micro de LCI. En attendant que le leader de la France insoumise sorte du silence, ses militants sont appelés à donner leur avis sur sa plate-forme. Trois choix possibles, et aucun en faveur de Marine Le Pen.

 

Les 450 000 « Insoumis » ont jusqu’au 28 avril pour exprimer leur choix pour le second tour sur la plate-forme de Jean-Luc Mélenchon. Une chose est sûre : ils ne pourront pas se prononcer en faveur du Front National (FN). Marine Le Pen ne fait pas partie des trois choix proposés. « Notre ennemi reste et restera le FN », affirme Ugo Bernalicis, futur candidat de la France insoumise aux élections législatives pour la 2e circonscription du Nord. Les membres du mouvement auront le choix entre l’abstention, le vote blanc ou Emmanuel Macron.

« Les gens supportent de moins en moins qu’on leur donne des consignes »

« Tu te connectes, tu as une courte lettre qui détaille la position du mouvement, puis trois petites cases : blanc, abstention ou Macron », explique Sébastien Cayol, « Insoumis » et professeur de français à Swindon, en Angleterre. Selon lui, « le principe de la consultation est primordial. Moi, j’ai fait partie de Nuit Debout. Le but, c’était de chercher de l’horizontalité et ce type de démarche va dans le bon sens. » Même son de cloche du côté d’Ugo Bernalicis pour qui « les gens supportent de moins en moins qu’on leur donne des ordres ou des consignes. De toute façon, ils ne les suivent pas forcément ».

Le jeune homme politique précise : « Cette idée de consultation part de l’expérience de 2012, qui a été mal vécue. Certains n’avaient pas apprécié que Jean-Luc Mélenchon se prononce sans condition en faveur de François Hollande, d’autant plus que l’adversaire n’était pas le FN. »

La consultation se faisant sur Internet, n’est-il pas possible que des personnes extérieures au mouvement tentent d’influer sur le résultat ? « Non, aucun risque », assure Sébastien Cayol. « Il faut être inscrit depuis le premier tour pour participer. »

« Tu gagnes, mais tu ne feras pas ce que tu veux »

Les « Insoumis » ne voteront donc pas pour Marine Le Pen. Mais vont-ils soutenir pour autant Emmanuel Macron, ou privilégier le vote blanc et l’abstention ? « Moi, je dis aux gens d’aller voter », a déclaré Alexis Corbière sur LCI. « Je pense que ce sera du 50-50 », avance Ugo Bernalicis. « Une moitié votera Macron, mais sans conviction. Moi, je ne voterai pas Emmanuel Macron mais c’est un peu hypocrite de ma part, car je compte sur les autres pour empêcher le FN de passer. »

Il ajoute : « Nous ne voulons pas voter pour la maladie mais c’est compliqué de voter pour la cause de la maladie ». Sébastien Cayol conclut : « Il faudrait mettre le plus de pression possible sur un vote blanc ou une abstention pour dire à Macron : “tu gagnes mais tu ne feras pas ce que tu veux”. »

 
   

Copyright © 2020 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.