Discours et livres de campagne : quand les candidats s’engagent pour le recyclage

EN CAMPAGNE. Les candidats sont souvent prompts à accuser leurs adversaires de voler leurs idées ou thèmes de campagne. Leurs discours, c’est un peu plus rare. Pourtant, c’est bien ce qui est arrivé à François Fillon en ce 1er mai 2017 !

A l’occasion de la fête du travail, Marine Le Pen rassemblait ses électeurs pour un grand meeting à Villepinte. Pendant 40 minutes de discours, elle a abordé les thèmes habituels de sa campagne tout en attaquant frontalement son adversaire, Emmanuel Macron.

Seulement quelque chose cloche. Comme l’ont remarqué plusieurs journalistes, la conclusion de son discours reprend des pans entiers d’un discours de François Fillon prononcé au Puy-en-Velay le 15 avril dernier, dans le cadre de sa campagne présidentielle.

Un plagiat qui a d’abord surpris ses soutiens, visiblement pas au courant de l’origine d’une partie du discours – avant de réagir de concert en arguant d’un « clin d’œil assumé » à la droite.

 

 

Rien ne se perd, tout se transforme

Le 1er mai est aussi le deuxième anniversaire d’un autre plagiat de Marine Le Pen, celui-ci interne au Front national. La présidente du parti prononce, ce jour-là, le traditionnel discours au pied de la statue de Jeanne d’Arc, place des Pyramides à Paris. Un 1er-mai 2015 resté dans tous les esprits en raison de l’intervention des Femen, de l’irruption sur scène de Jean-Marie Le Pen et de l’agression de plusieurs journalistes. Un peu moins pour la teneur du discours.

Pourtant, comme l’avait signalé à l’époque l’équipe du « Petit journal » de Canal +, le début du discours de la candidate correspond mot pour mot à la conclusion d’un discours prononcé par Marion Maréchal-Le Pen dans le cadre des commémorations de la bataille de Bouvines. Une commémoration en vaudrait donc une autre, puisqu’il suffira à Marine Le Pen de remplacer « Bouvines » par « Jeanne d’Arc » pour ajouter deux paragraphes à son discours à moindres frais.

 

 

Faut pas gâcher 

Plagié, François Fillon aime aussi se resservir de discours déjà prononcés. Mais il les pioche… dans ses précédentes oeuvres. En effet, lors de son grand rassemblement place du Trocadéro, le candidat LR s’était lancé dans une envolée lyrique à propos de la République qu’il avait comparée à Gavroche, citant même Camus et le général de Gaulle. Une envolée lyrique qui sentait un peu le réchauffé, car elle sortait tout droit de son discours de politique générale de 2007, face aux députés. Assemblée Nationale et Trocadéro : deux salles, même ambiance.

Pour Benoît Hamon enfin, il semble que l’union fasse la force. Quand paraît son livre Tourner la page. Reprenons la marche du progrès en 2011, le livre est truffé de passages tout bonnement copiés-collés : Henri Weber (ex-député européen PS), le ministère de l’Economie, une confédération syndicale et l’économiste Rémi Bourgeot retrouvent leurs propos dans l’opus, signale alors Buzzfeed.

Des emprunts qui n’avaient pas alarmé les principaux concernés. Certains avaient évoqué un problème méthodologique plutôt qu’un plagiat.

Des passages plagiés se sont aussi retrouvé dans des ouvrages publiés par Rama Yade, ou encore le député LR Frédéric Lefebvre. Ils se sont toujours défendus en plaidant un oubli ou en assurant qu’il n’y avait pas volonté de s’approprier les propos d’autrui.

 Inès El Kaladi

 
   

Copyright © 2018 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.