Dernière ligne droite pour les militants d’Emmanuel Macron

 

EN CAMPAGNE. À Lille, de nombreux militants ont commencé à tracter après le 1er tour.

 

18h00 : Gare Lille Flandres, l’équipe des Jeunes avec Macron se met en marche pour son opération tractage. Ils sont six : Kimberley, Mehdi, Yohann, Ibrahim, Dario et Peter. Ils sont tous là pour la même raison : convaincre un maximum de personnes. Motivés, ils se dispersent aux alentours de la gare, tracts et programmes en mains. « Bonjour monsieur, le programme de Macron, tenez ! », interpelle Ibrahim. « C’est la première fois que je tracte. Comme tout Républicain, l’heure est grave, tout le monde doit se mobiliser. C’est pour cette raison que je suis présent ici. » Certains prennent timidement le tract, d’autres refusent, d’autres n’en ont pas besoin et sont déjà sûrs de leurs choix. « Il m’est arrivé de tomber sur quelqu’un qui me disait qu’il n’allait pas prendre le tract, il pensait que je gagnais de l’argent pour tracter. Il n’avait pas compris que j’étais bénévole et que c’était du pur militantisme (rires). » 

« Notre but est de convaincre les Insoumis qui sont en majorité indécis. »

Kimberley est coréférente du mouvement Jeunes avec Macron : « Après les résultats du 1er tour, on a ciblé les quartiers qui ont voté Mélenchon en masse. On a décidé de tracter dans ces endroits là. » En effet, le leader de la France insoumise est arrivé largement en tête du 1er tour dans la ville de Lille avec 29,92%.

« Ici, les gens ne sont pas vraiment pro-Macron. C’est la dernière ligne droite avant le 7 mai ! Notre but est de convaincre les Insoumis qui sont en majorité indécis. On fait également du porte à porte, on demande aux gens s’ils vont aller voter dimanche. Si non, pourquoi ? Qu’est ce qui les déçoit ? Puis on fait en sorte de contrer leurs arguments et de leur présenter le programme plus en profondeur », explique Kimberley. « Quand on a su que Marine Le Pen avait été qualifiée pour le second tour, il y a eu une forte mobilisation pour nous aider à tracter. On veut absolument faire gagner notre projet, mais on ne veut pas que le FN passe. »

 

Faire barrage au Front national 

Faire barrage au Front national, c’est l’objectif principal de Peter, 20 ans, étudiant en communication : « Mon objectif, c’est vraiment de faire barrage au FN. Je tracte depuis janvier et j’ai rejoint le mouvement En Marche ! depuis sa création. Pour convaincre les gens, je leur demande d’abord quelle France ils veulent. Et je leur dis “ Demandez-vous vraiment quelle France vous voulez demain, la France de Macron ou de Le Pen ? ” Certains sont persuadés que Macron est l’héritier d’Hollande, mais la question qu’il faut se poser c’est : vous préférez l’héritier d’Hollande, ou l’héritière de Jean-Marie Le Pen ? ».

Un discours qui ne plaît pas à tous. Deux passants, l’un avec une veste en cuir et des piercings, l’autre un sac orange sur le dos avec l’inscription « Holland », expriment leur désaccord. Un des militants leur tend un tract, ils l’arrachent et le jettent à terre. « Il a commencé à nous gueuler dessus, il n’avait même pas d’arguments valables. Il a dit que la viande servie en cantine était halal, il a été incapable de nous donner sa source d’information. Je pense que ça doit juste lui faire du bien de nous crier dessus », explique un jeune avec Macron. « Dans ces cas-là, mieux vaut ne pas épiloguer avec eux, c’est inefficace et c’est une perte de temps », ajoute Kimberley.

 

Un mot aux indécis ?

Ils sont nombreux à vouloir voter blanc, ou à s’abstenir. Une partie des français ne se retrouvent dans aucun des candidats qualifiés pour l’élection. « Pour ceux qui veulent voter blanc, on leur fait savoir que le vote blanc n’est pas reconnu, que leur mécontentement n’est pas pris en compte. S’ils veulent l’exprimer, la seule façon de faire c’est de voter », souligne Kimberley. « Voter blanc, c’est donner une chance à Marine Le Pen de passer, il faut absolument les convaincre du contraire ! Cette mobilisation est primordiale. J’ai battu tous les records, j’ai donné le maximum de tracts, au moins 250 ! », s’exclame Ibrahim, souriant.

19h30 : L’heure et demie de tractage s’achève, sous une légère pluie. Satisfaits, les Jeunes avec Macron se rassemblent devant la fontaine de la Gare Lille Flandres et font un bilan de l’opération. Après l’effort, une bière s’impose.

Amale Ajebli

 
   

Copyright © 2021 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.