Déçus et privés de soirée : triste nuit pour les sympathisants FN

EN CAMPAGNE. Autour du bar-restaurant Le Châlet du Lac, au bois de Vincennes, où Marine Le Pen avait réuni dimanche soir ses soutiens pour « fêter son score », le cordon de sécurité bloquait l’accès à des sympathisants doublement déçus.

 

Lydie voulait un selfie avec sa championne, mais elle a été bloquée par le barrage de sécurité au niveau de l’avenue Gambetta. « Je suis dégoûtée, ils auraient pu faire un effort. » À Thibault, lycéen de 16 ans venu avec son drapeau, nous apprenons qu’il ne pourra pas entrer s’il n’est pas invité. Il fallait faire la demande il y a plusieurs semaines. « Moi j’avais voté Fillon, donc c’est mort », lâche-t-il. Ils sont une petite dizaine de déçus à rôder autour du barrage policier, mais toutes les entrées sont filtrées même devant la salle « pour des raisons de sécurité » selon le DPS (Département protection sécurité), le service d’ordre du FN. D’après nos informations, la salle est effectivement trop petite, causant des difficultés aux nombreuses caméras de télévision.

Ambiance crispée et sourires de façade

Dans la salle, environ 1 000 personnes triées sur le volet sont venues acclamer Marine Le Pen, en plus des 500 journalistes accrédités. Mais peu de militants ou sympathisants de base, il s’agit surtout de cadres du parti venus de toute la France. Avant le résultat régnait une ambiance crispée au sein de militants peu loquaces, arborant des sourires de façades. Mais rapidement après de brefs sifflets au moment du résultat, Marine Le Pen a tenté de remobiliser ses troupes en qualifiant son mouvement de principale force d’opposition et en invitant à préparer la bataille des législatives.

« Un nouveau gouvernement Hollande »

Dehors, les militants toujours bloqués sont doublement déçus. Lydie, qui regarde les résultats sur son téléphone devant les policiers et le service d’ordre du FN perd son calme « Merde ! Fais chier ! » s’exclame-t-elle. Elle n’a « même pas les mots », pour elle les Français ont refait un « nouveau gouvernement Hollande ». Cette quinquagénaire trouve « ignoble que des migrants touchent le RSA ».

Médiocre performance

Pascale et Corinne regardent elles aussi le discours de leur candidate sur leur téléphone. Très déçues de ne pas pouvoir aller réconforter leur candidate, elles sont surprises par le faible score de la candidate du Front national, qu’elles s’expliquent par la médiocre performance de Le Pen au débat de l’entre-deux-tours et par le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan, « un handicap pour Marine ». Inquiète, elle ne pense pas que Macron saura tenir tête à Angela Merkel. D’autres comme Nathalie, cadre dans l’immobilier, tentent de se rassurer : « Il ne tiendra pas un an au pouvoir, ça va partir en guerre civile, parce que la France est en train de sombrer » affirme-t-elle visiblement convaincue de son analyse.

Mahaut Landaz

 
   

Copyright © 2017 | Red Mag designed by Themes4WP

Nous contacter

Pour toute question, contactez-nous par mail.

2017 HEBDO, LA NEWSLETTER DE L’ESJ LILLE

Votre adresse mail :

Télécharger notre application

“Ma Campagne” – réalisée en partenariat avec France Télévisions

Disponible sur Google Play

 Site réalisé par les étudiants de l’ESJ LILLE

« Au charbon » est le site dédié à l’élection présidentielle de 2017 de la 92ème promotion de l’ESJ Lille et de la 22ème promotion de la filière PHR.